Fougasse à la ratatouille
fougasse à la ratatouille

Fougasse à la ratatouille

Fougasse.org | Publié le : 27 octobre 2011 |
6 277 vues
Pas de commentaire

Filles du soleil sentant bon les herbes de Provence, la fougasse et la ratatouille étaient faites pour s’unir dans une préparation culinaire parfumée…

Les ingrédients pour quatre gourmands

La succulente ratatouille qui va garnir cette fougasse, mais qui peut également servir d’accompagnement froid, se cuisine avec des légumes provençaux mûrs à point. Quelques courgettes et tomates, une aubergine, un poivron rouge et un poivron jaune, un oignon ainsi que deux ou trois gousses d’ail, parfumeront cette mijotée de légumes, sans oublier l’incontournable et fruitée huile d’olive, invitée de tous les plats provençaux.

La pâte à fougasse, habituellement préparée avec de l’eau tiède, sera parfumée avec le jus de cuisson de la ratatouille, afin d’accentuer ses origines méditerranéennes.

  • 200ml du jus des légumes (prélevé pendant la cuisson de la ratatouille, ou mieux encore : récupéré après l’égouttage des légumes cuits)
  • 150ml de lait tiède
  • 22,5g de levure fraîche de boulanger (ou trois cuillères à café de levure sèche en granulés)
  • 350g de farine blanche et 150g de farine complète
  • 50g de beurre ramolli (éventuellement, si vous avez à disposition, du beurre aromatisé aux herbes de Provence ou épicé)
  • une cuillère à café de sel
  • quelques cuillères à soupe d’huile d’olive…
  • parsemé d’herbes fraîches.

La préparation

La ratatouille est une digne provençale : elle a besoin de prendre tout son temps pour exhaler ses saveurs, qui vont mettre en émoi vos papilles et votre odorat. La clé du succès pour la réussir est simple : il faut de la patience.

  1. En effet, les légumes, cuits séparément dans un premier temps, puis mis ensemble à mijoter ensuite, sublimeront de cette manière la ratatouille.
  2. La préparation est longue mais facile : laver minutieusement les légumes, sans les peler, puis les détailler en tronçons ou rondelles, selon la convenance de chacun… Faire revenir un oignon émincé dans de l’huile d’olive (et un peu de sucre pour faciliter la caramélisation), puis ajouter le premier légume. Lorsqu’il est cuit, réserver dans un plat, ajouter un peu d’huile d’olive et faire revenir le deuxième légume, etc. Renouveler l’opération pour chaque légume. Les poivrons peuvent éventuellement être pelés pour être plus digestes.
  3. Lorsque tous les légumes sont cuits, les faire mijoter ensemble une heure sur feu doux, à couvert, en leur ajoutant deux ou trois gousses d’ails écrasées, sel, poivre et herbes de Provence. Veiller à remuer régulièrement, pour que les parfums fusionnent. Égoutter en prenant soin de récupérer le jus.
  4. La pâte à fougasse peut maintenant être préparée : délayer la levure avec le jus des légumes encore tiède, puis laisser reposer un bon quart d’heure pour que le processus de fermentation se déclenche. Une fois la levure levée, ajouter le lait à température ambiante ainsi que quatre ou cinq cuillères d’huile d’olive (elle peut être aromatisée).
  5. Mélanger intimement les deux variétés de farine, faire un puits avec, ensuite. Ajouter le sel à l’extérieur (pour qu’il n’entre pas en contact avec la levure), puis verser le beurre fondu et la levure délayée dans le creux.
  6. Rabattre progressivement la farine par petite quantité vers le centre, puis pétrir délicatement jusqu’à obtenir une boule de pâte. Étaler ce pâton sur une plaque farinée.
  7. Le garnir de ratatouille, puis rabattre chaque bord vers le centre, en les soudant.
  8. Entailler la fougasse, la badigeonner de jus, puis enfourner une demie-heure à 200°C.

La dégustation

Chaude ou froide, la fougasse à la ratatouille sera parfaite accompagnée d’une salade de jeunes pousses, agrémentée de tomates cerises, de feuilles ciselées de basilic, de copeaux de parmesan ou de chèvre frais… et de quelques olives.

Ecrire un commentaire

Prénom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Votre commentaire (obligatoire)


La Fougasse, la fouasse ou fouace et aussi la focaccia...